• Daniel Charneux

Adieu, Paul !


Notre ami Paul Dufour, qui fut longtemps, avec Gérard Manfroid, chronométreur du challenge du Haut-Pays (avant Chronolap, avant l’électronique), nous a quittés ce 11 décembre, quatre jours après son quatre-vingt-huitième anniversaire.

Chaudronnier de formation, admis à la retraite après une carrière aux câbleries de Dour, il était devenu sociétaire, bénévole, officiel, homme à tout faire à Dour Sports au début des années 1990, lorsque s’y inscrivirent ses petits-enfants adorés Arnaud, Yannick et Alexandra. Vous l’avez sans doute croisé plus d’une fois dans Dour, sur son vélo, dans son éternel training bleu et jaune de Dour Sports, ou avec son chrono sur les lignes d’arrivée du challenge (sur la photo : à Angreau).

Éric Cornu, fils de Robert qui fut secrétaire de Dour Sports de 1997 à 2004 et organisateur du challenge, évoque ci-dessous, en termes émouvants, notre vieux compagnon de route :

« Paul, mon cher Paul, te voilà parti rejoindre ton vieux camarade Robert, mon père… Un mois vous séparait. Vous fûtes les meilleurs amis du monde, véritables complices. Vous vous retrouviez sur tous les terrains, en voyage, en vacances, au tir à l’arc, à la chorale, sur le bord des routes à vous enthousiasmer dans les courses à vélo de chez nous, à encourager nos coureurs locaux, Gino Martini, Claude Coppieters et tant d’autres. Vous vous êtes retrouvés à Dour-Sports, dans toutes les aventures, marteau, râteau, pelle, truelle, mètre… à la main, sifflet, carnet d’arbitre et chrono aux aguets. Vous avez pris un incomparable plaisir dans les courses du Challenge du Haut-Pays dont les réunions de classement et de calendrier à Angre étaient la grand-messe annuelle, à la fin novembre. Te voilà parti, donc, rejoindre ton pote Robert… Te souviens-tu de ces aventures du Dour-Festival quand les « grands » de Dour-Sports venaient t’apporter la recette de la caisse du parking. Des pièces, des billets, par centaines, que tu comptais, recomptais, cautionnais dans un grand cahier quadrillé, au centime près. Le tout planqué par tes soins dans la garde-robe pour la nuit en attendant le lendemain, en attendant Robert, qui portait le magot à la banque, dans un grand sac « Carrefour ». Vous aviez bu une bonne fraîche qui donnait du courage, vous aviez fait un tour rapide dans ton saint potager où laitues et pommes de terre étaient centre du monde. Vous aviez évoqué le maillot jaune du Tour de France, jaune que la porte de ta maison voulait évoquer. Quelle époque! Quelles vies, vous deux! Belles et généreuses! »

À son épouse Simonne, à ses enfants Jacqueline et Philippe, à ses petits-enfants Arnaud, Yannick et Alexandra, le comité des Belles du Haut-Pays adresse ses sincères condoléances. Merci pour tout, l’ami ! Repose en paix !


224 vues

© 2017 Challenge BHP

Webmaster : Michael Pierard