• Daniel Charneux

Grand Prix des Sylves 2020 : la quarantième de Renild !

Ce n’est pas un secret : notre challenge est à l’arrêt. La faute à ce fichu virus couronne, responsable de la COVID-19 (je viens d’apprendre que c’est féminin car abréviation de « COronaVIrus Disease 19 », donc « maladie à coronavirus apparue en 2019).


Bref : pas possible de courir cette année notre cher Grand Prix des Sylves !


Les Sylves… le Premier mai… la Doyenne !


La Doyenne, en cyclisme, c’est le surnom que mérite amplement Liège-Bastogne-Liège, une épreuve organisée depuis... 1892 ! Parmi les courses qui figurent au calendrier des Belles du Haut-Pays, ce titre revient au Grand Prix des Sylves à Dour, né, plus modestement, en 1981.

L’an passé, c’était donc la 39e édition des Sylves, y compris une… sauvage de 1996 : faute d’organisateur, cette année-là, de nombreux fidèles avaient décidé de la courir sans chrono ni classement, signe de leur attachement à cette magnifique épreuve. Parmi eux, Renild Thiébaut (72 ans depuis le 5 mars dernier), qui se faisait un point d’honneur de boucler cette année sa quarantième… sur quarante !


Ceci dit, malgré le fameux confinement, « une activité physique reste permise (et même “encouragée”) : soit courir, à deux maximum, mais en respectant bien les distances sociales (1,5 m d’écart) ». C’est dans cet esprit que Renild et moi nous sommes présentés ce premier mai à 9 h 59’ sur la ligne de départ du circuit original, place Émile Vandervelde à Dour, face à la Maison du Peuple. Un parcours un peu plus long que l’actuel : 14 km 820 au lieu de 14 km juste.



Renild et Daniel au départ !


Notre ami Éric Morelle, mis au courant du défi, nous a donné le signal du départ et, 1 h 32’ plus tard, Renild franchissait la ligne d’arrivée de son quarantième Grand Prix des Sylves avec une pensée pour son créateur, Jean Boulard, et un seul regret : celui de ne pas pouvoir « en boire une » (une ?) à la remise des prix avec notre vieil ami Bruno Cougneau.


Jean Boulard

Renild avait donc vaincu les quatre côtes de la journée : celle du Pont-à-Cavains, peu après le km 1 ; celle du Rossignol, au km 5 ; celle du rond-point central du bois de Colfontaine, au km 7, et celle de la rue Cauderloo, au km 12.