• BHP

Foulées des Sartis : 350 – 1


- Ouvrez, les gens, ouvrez la porte, je frappe au seuil et à l’auvent, ouvrez, les gens, je suis le vent, qui s’habille de feuilles mortes.

- Entrez, monsieur, entrez, le vent, voici pour vous la cheminée et sa niche badigeonnée ; entrez chez nous, monsieur le vent.

- Ouvrez, les gens, je suis la pluie, je suis la veuve en robe grise dont la trame s’indéfinise, dans un brouillard couleur de suie.

- Entrez, la veuve, entrez chez nous, entrez, la froide et la livide, les lézardes du mur humide s’ouvrent pour vous loger chez nous.


Eh oui, Verhaeren avait raison : vent et pluie sont souvent au menu de cette fin d’automne qui sent déjà l’hiver, et les 350 coureurs et marcheurs d’hier n’y échappèrent pas, même si les dix degrés du thermomètre furent plutôt cléments et que la pluie voulut bien rester bruine.


350 ? Moins une, car elle était inscrite et comptait terminer en beauté le challenge qu’elle remporte dans sa catégorie (seniores), juste précédée chez les dames par son amie Françoise Théate : vous me pardonnerez si, plutôt que d’évoquer les vainqueurs d’hier, j’ai d’abord une pensée pour Abeline Kapuczinski. Mardi dernier, en effet, alors qu’elle profitait de sa récupération de garde pour courir avec une amie, Abeline a été fauchée sur un passage piéton par une voiture qui quittait l’axiale boraine à hauteur du Brico de Warquignies. Elle souffre de multiples ecchymoses à divers endroits du corps, a le coude droit cassé et plâtré et le poignet gauche particulièrement douloureux (entorse). Elle a encore le sourire mais sa saison est terminée et le repos lui pèse déjà. Au nom du comité du challenge et – j’en suis persuadé – de tous les participants, je voudrais exprimer nos vœux de rapide et complet rétablissement à Abeline.


Ceci dit, j’ai été bien silencieux – et absent – ces deux derniers mois. Un muscle douloureux et le repos forcé. Retour hier : j’avais onze courses et j’étais persuadé qu’il en fallait douze pour être classé. Eh non, c’est dix. Mais je ne regrette pas d’avoir bravé bruine et vent, tant c’est agréable de retrouver les camarades, et notamment Cyril Dufrasne de l’OBJ que j’ai pu féliciter pour son récent marathon de Valence (un beau record personnel à 2 h 43’). Petite promo : le dimanche 15 décembre à 10 heures, au Drink, rue du château à Roisin (géré par Cyril), il nous invite à une petite course hors challenge (5 ou 10 km) à l’issue de laquelle un hommage sera rendu à Michel Verdebout, le speaker qui anima durant des années courses et remises des prix, et qui vient de raccrocher son micro. Ravitaillement assuré, notamment en bière…


Ceci dit, la course d’hier vit de beaux podiums : sur les 6 km, Lino Cordaro (3’20 au km !) devançait Hugo Counoy et Olivier Normain ; chez les dames, Hydden Lépine l’emportait devant la très régulière Vinciane Cougneau et la toute jeune Laurena Guérez.


Sur les 11 km, Philippe Pratte précédait Louis Delattre et deux Nicolas dont c’était encore la fête : Mulpas et Soudant, tandis que, chez les dames, l’inévitable Françoise Théate devançait Valérie Robert et Déborah Honorez.


Prochaine étape, déjà, la remise des prix… et le début de la campagne 2020 ! Record battu pour cette édition 2019 ! 169 classés : 94 sur long, 56 sur court et 19 marcheurs ou marcheuses (nous étions 156 l’an passé).


Bravo à tous, merci aux organisateurs pour ce beau challenge et, déjà, bonnes fêtes de fin d’année !

239 vues

© 2017 Challenge BHP

Webmaster : Michael Pierard