Les foulées d'Éole comme si vous y étiez!


Une semaine après le jogging de la Pucelette, nul doute que vous aurez envie de vous frotter une nouvelle fois aux difficultés inhérentes à une course des Hauts-Pays, avec à la clé la découverte de beaux paysages. Les foulées d'Éole ne devraient pas vous décevoir.

Le départ sera donné le samedi 15 juin à 15 heures dans la rue du Commerce, en bas du chemin qui mène à l’école communale. Après 450 m, on tourne à droite rue des Andrieux puis, 150 m plus loin, à gauche rue François André, et encore à gauche rue Paul Pastur. On traverse la rue du Commerce pour entrer rue Quevauville. On a couru à peine un kilomètre et l'on se croit parti pour une corrida urbaine, non une course des Hauts-Pays. C'est là que ça change et que l'on quitte soudain l'agglomération douroise pour se retrouver en pleine campagne, dans les « profonds chemins » chers à Françoise Houdart (c'est le titre de son roman consacré au peintre élougeois Victor Regnart, qui aimait se promener par là). Un chemin de terre pratiquement plat et rectiligne nous mène, sur 1500 m, jusqu'aux premières éoliennes qui ont donné son nom à l'épreuve. Allusion à Éole, dieu grec des vents, et aux dix-huit garantes de la « transition énergétique » qui se dressent autour de nous.