Le jogging du Printemps à Angre comme si vous y étiez !


Le jogging du Printemps à Angre est sans doute le Liège-Bastogne-Liège du challenge « Belles du Haut-Pays » : la Doyenne. La première édition se déroula le 21 mars 1982, tandis que le Grand Prix des Sylves à Dour était né le premier mai 1981. Mais le parcours des Sylves (qui fêteront leur 39e printemps cette année), a été quelque peu raccourci depuis quelques années, tandis que celui d’Angre est inchangé depuis 1988, voire 1987.

Nous nous retrouvons à l’école communale d’Angre. Le départ est donné un peu plus loin, à l’entrée de la rue du Fossart. Départ plein sud vers le bois et le chemin du Caillou-qui-Bique, assez plat, asphalté. Après pile un kilomètre, virage à gauche vers la route Angre-Onnezies. 800 m de chemin de terre potentiellement boueux. C’est la voie qui menait au moulin à eau d’Angre, situé en contrebas et, bien entendu, alimenté en énergie par la Honnelle.

Virons à gauche sur la route bétonnée qui, venant d’Onnezies (derrière nous), ramène à Angre. Ici, ça descend bien. Pendant un kilomètre, il est possible d’allonger : ne nous en privons pas, les montagnes russes arrivent, avec quatre côtes successives : la montée vers la chapelle Saint-Roch en entrée, 600 mètres assez raides qui mènent à ladite chapelle, un point culminant avec table d’orientation.