• BHP

Foulées des Sartis : le Plat Pays qui fait du bien !


Dans la présentation du parcours de ces premières « foulées des Sartis », j’écrivais : « Regardez votre chrono en passant : si vous avez bien mené votre monture, vous devriez réaliser votre meilleur temps sur 10 km dans une course du challenge ! » Et je ne me trompais pas. C’était bel et bien le billard annoncé, avec toutes ces boules de couleur – de coureurs – qui filaient sur le tapis vert des prés (sans s’entrechoquer, heureusement !), et qui pouvaient, après les bosses de Wihéries, d’Angre ou de Montignies, enfin récolter la récompense d’une année d’entraînement : un temps record.

C’était le cas, par exemple, de Brian Bardiaux de l’OBJ qui, sur la première course de l’année (les bien nommées bosses de Wihéries), « tournait à 5’20 au kilo » et qui, hier, descendait pour la première fois à 4’30 au km. C’est à ça que sert une saison de challenge !

Le même Brian, débarquant à Hensies, un village qu’il ne connaissait pas, s’était exclamé : « Wouaw ! C’est propret, ici ! On se croirait en Flandre ! » Exclamation aussitôt rapportée au député bourgmestre Éric Thiébaut, qui ne cachait pas sa fierté – et qui terminait la course sur la première page du classement, à près de 13 km/heure.

Oui, on se serait cru en Flandre, une Flandre gâtée par la météo : la pluie des derniers jours avait rejoint les nuages, le vent avait décidé de la mettre en veilleuse et le soleil d’apparaître par instants. Certes, le thermomètre dépassait à peine le zéro, nécessitant bonnet, gants ou manches longues, mais tout était réuni pour que chacun passe un bon moment avec son corps, son souffle, ce beau paysage givré, ces compagnons de challenge. Qu’elles sont belles, les photos d’Éric Morelle, tous ces petits groupes foulant la campagne quasi flamande et pourtant bien de chez nous !

Pour que la fête soit complète, il fallait une organisation à la hauteur, et ce fut le cas : remise des dossards bien huilée, fléchage impeccable, ravitaillement correct, remise des prix « à l’heure »… bravo à l’équipe du challenge !

Dans l’enthousiasme de l’après course, des projets gourmands se dessinaient : il y aurait là matière à organiser un beau semi plat, ou un 20 km en deux boucles ? Certes, des conditions hivernales sévères pourraient jouer les trouble-fête mais il y a là matière à réflexion.

Sur le plan sportif, la logique fut respectée, Nicolas Mulpas remportant les 11 km devant Loïc Lété : c’est dans cet ordre qu’ils terminent le challenge et recevront leur récompense le samedi 27 janvier au salon de Wihéries, la veille de la reprise des Belles 2018.

Chez les dames, victoire d’Élodie Osyra, récompensée par sa régularité qui lui permet de remporter l’édition 2017 des Belles du Haut-Pays.

Sur la distance courte, mêmes victoires attendues pour les vainqueurs du challenge : Dylan Caron chez les hommes, Florine Arlon (devant Deborah Honorez) chez les dames.

Un beau point final, donc, pour une belle édition 2017, et un premier beau cadeau sous le sapin, ces Foulées des Sartis qui ne devraient pas s’arrêter en si bon chemin !


© 2017 Challenge BHP

Webmaster : Michael Pierard