• Daniel Charneux

Le relais des jacinthes à Angreau comme si vous y étiez !


Comme chaque année, les réseaux sociaux et la presse nationale attireront bientôt notre attention sur les beautés du bois de Hal – ou Hallerbos : « Des millions de jacinthes sont actuellement en train de fleurir, à l'état sauvage, sur 250 hectares du Bois de Hal, en périphérie bruxelloise. Ce patrimoine naturel peut être contemplé jusqu'à la fin du mois d'avril, pour autant que les conditions météo le permettent. C'est bleu, c'est beau, et c'est gratuit. »

Il existe heureusement, bien plus près de chez nous, des coins bien cachés où le tapis bleu violet se dévoile, mi-avril, peu après la fenaison des jonquilles : c’est à Angreau, autour de ces sentiers qu’Émile Verhaeren parcourait au début du XXe siècle. Et la quatrième épreuve de notre challenge se déroulera dans ce décor magnifique.

Les jacinthes devraient alors pointer le bout du nez, le pic de floraison étant atteint vers le 21 avril.

Partant de la place d’Angreau, vous emprunterez sur une centaine de mètres la bien nommée ruelle Galop. Une allure rapide que vous pourrez conserver durant tout le premier kilomètre : obliquant à gauche dans la rue du Quesnoy, vous constaterez que la pente descendante s’accentue progressivement, surtout quand la route deviendra un chemin caillouteux qui, vers la droite, vous conduira vers le moulin d’Angre.

Franchissant la Honnelle sur une passerelle, vous retrouverez l’asphalte et, puisqu’il s’agit d’une vallée, vous attaquerez la première côte, assez raide. En haut, virage à droite et nouveau chemin de terre, en faux plat montant, vers le bois.

Au deuxième kilomètre, après la barrière qui en interdit l’accès aux véhicules, empruntez le sentier en lisière, sur la gauche, pour, une centaine de mètres plus loin, bifurquer à droite, dans le sous-bois où les jacinthes vous salueront.

Cent mètres plus loin, vous virerez à gauche dans un beau sentier caillouteux, un toboggan qui vous ramènera vers la Honnelle. En bas, immédiatement à droite, vous franchirez « le menu flot sur les cailloux » via une nouvelle passerelle. Il reste alors un kilomètre. Attention, ne continuez pas sur la gauche vers le buste de Verhaeren mais prenez, à droite, un sentier entre prairies qui, par une montée assez raide, vous ramènera rue du Quesnoy puis, via la ruelle Galop, jusqu’à la place d’Angreau. Pour les initiés, c’est – en sens inverse – le départ de la course du Poète.

Bilan : 3 km 800 à parcourir deux fois, une en solo, l’autre avec votre équipier.

Allez, bon amusement ! Profitez bien des jacinthes… et des côtes !

Consulter la fiche de la course


© 2017 Challenge BHP

Webmaster : Michael Pierard